A piece of metal caught my eye this week and I’ll be honest, it’s probably the most interesting artefact that I’ve decided to write about so far. How exactly is this piece of metal so interesting? It’s a fragment from a WW2 aircraft. More specifically, it’s a Heinkel Bomber fragment, meaning it is German and belonged to the Luftwaffe, the Nazi Air Force during World War 2. It was brought to Canada by the donor’s father, who was stationed in England and Scotland and served in the British Army. There are various bullet holes in the metal and you can see where flames bent the fragment, such as in the right corners. The fragment still has rivets which can be seen on the bottom of the object and they were used to hold pieces of metal in place. On the remnant itself, the sentence “Heinkel Bomber shot down in flames 4:30 P.M. Aug 16/40 Dover” is carved into the metal. In other words, this Heinkel Bomber used by the Luftwaffe was shot down in flames during combat in Dover, England, on August 16th 1940 at 4:30 in the afternoon.

Given the nature of the artefact as well as the town and date in which it was shot down, one can conclude that the piece was a part of a Heinkel that fought in the WW2 Battle of Britain, when the English and Canadian Air Forces fought the German and Italian Air Forces in the skies over many different cities in the United Kingdom.

The exact model of the Heinkel in which this fragment came from is unknown and can be tricky to determine, given the fact that there were multiple Heinkel aircrafts during this period of time. Introduced a little before the attacks in Dover were the Heinkel He 111 and the Heinkel He 178, which both could be plausible, though which one out of the two is undetermined and I won’t speculate.

After it’s time are the Heinkel He 219 and the Heinkel He 162. Though during my attempts at determining the model, what I found the most interesting was that there was talk of a Heinkel He 113. However, this model wasn’t an actual aircraft. It was used by the Nazi forces as propaganda and to misinform the enemy.

What brought me to choose this little piece of metal is the emotions that it evokes when you look at it. This small, 16.3 centimeter in length and 8.3 centimeter in width piece of metal has the power to completely stun you because of how much history it holds. When you look at it in person, your mind begins to race and you think of the war and imagine the time when it was just a small piece of a whole plane. You think of when a Luftwaffe pilot entered it, prepared to defend his country. You think of the Allies determined to do whatever they could to take that plane down and many others like it. You then feel relief wash over you as you realize that if things would have went differently, life in Canada wouldn’t be the same. Life in many different places in the world wouldn’t be the same. Basically, looking at this object is an emotional roller coaster.

If you would like to see more wartime objects from various wars, the museum has a new exhibit called “Niagara and the Great Wars” which opened May 6th 2016 and features artefacts on display from the collection of a private military collector. It revolves around the Great Wars, but has a focus on World War 1 and the impact it had no only on our local communities, but globally as well. Also, this aircraft fragment is on display! Come on in and have a look at the artefacts!

-Alacia Michaud
Bilingual Visitor Services Assistant

(Version française):

Un morceau de métal a attiré mon attention cette semaine et je vais être honnête, il est probablement l’artefact le plus intéressant à ce jour que j’ai choisi. Comment exactement est-ce morceau de métal si intéressant? Il est un fragment d’un avion de la Deuxième Guerre mondiale. Plus précisément, il est un fragment d’un bombardier Heinkel ce qui signifie qu’il est allemand et a appartenu à la Luftwaffe, la force aérienne nazie pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il a été amené au Canada par le père du donateur, qui a été en poste en Angleterre et en Écosse et a servi dans l’armée britannique. Il existe plusieurs trous de balles dans le métal et vous pouvez voir où des flammes ont endommagé le fragment, comme dans les coins droits. Le fragment a encore des rivets qui peuvent être vus sur le fond de l’objet et ils ont été utilisés pour maintenir des morceaux de métal en place. Sur le fragment lui-même, la phrase “Bombardier Heinkel abattu en flammes 16:30 Août 16/40 Douvres ” est gravé dans le métal en anglais. En d’autres mots, ce bombardier Heinkel utilisé par la Luftwaffe a été abattu en flammes lors d’un combat à Douvres, en Angleterre, le 16 Août 1940, à 16h30 dans l’après-midi.

Compte tenu de la nature de l’artefact, ainsi que la ville et la date où il a été abattu, on peut conclure que la pièce était une partie d’un Heinkel qui a combattu dans la bataille de la Grande-Bretagne durant la Deuxième Guerre mondiale, où les forces aériennes anglaises et canadiennes ont combattu les forces aériennes allemandes et italiennes dans le ciel de nombreuses villes au Royaume-Uni.

Le modèle exact du Heinkel dans lequel ce fragment est provenu est inconnu et peut être difficile à déterminer, étant donné du fait qu’il y a eu plusieurs avions Heinkel au cours de cette période de temps. Introduit un peu avant les attaques de Douvres sont le Heinkel He 111 et le Heinkel He 178, qui pourront être à la fois plausible, mais lesquels des deux est indéterminé et je ne vais pas spéculer.

Après son temps sont le Heinkel He 219 et le Heinkel He 162. Par contre, lors de mes tentatives de déterminer le modèle, ce que je trouve le plus intéressant est qu’il y a eu des mentions d’un Heinkel He 113. Cependant, ce modèle n’a pas été un avion réel. Il a été utilisé par les forces nazies pour la propagande et pour mal renseigner l’ennemi.

Ce qui m’a amené à choisir ce petit morceau de métal est les émotions qu’il évoque quand vous le regardez. Ce petit morceau de métal qui est 16,3 cm de longueur et 8,3 cm de largeur a le pouvoir de vous stupéfier complètement à cause du montant d’histoire qu’il détient. Quand vous le regardez en personne, vous pensez à la guerre et vous imaginez l’époque où il était simplement un petit morceau d’un avion entier. Vous pensez du temps lorsqu’un pilote Luftwaffe est entré dans le bombardier, prêt à défendre son pays. Vous pensez aux alliés déterminés à faire tout ce qu’ils ont pu pour abattre l’avion et beaucoup d’autres avions similaires. Ensuite, vous vous sentez soulagé lorsque que vous vous rendez compte que si les choses auraient passé différemment, la vie au Canada ne serait pas le même. La vie dans de nombreux endroits différents dans le monde ne serait pas le même. Essentiellement, en regardant cet objet, vous devenez très émotionnel.

Si vous souhaitez voir plus d’objets de diverses guerres, le musée a une nouvelle exposition intitulée «Niagara et les Grandes Guerres” qui a ouvert le 6 mai 2016 et abrite des objets de la collection d’un collectionneur militaire privée. Il porte sur les grandes guerres, mais il a un accent sur la Première Guerre mondiale et l’impact qu’elle a eu, pas seulement sur nos communautés locales, mais globalement aussi. En outre, ce fragment d’avion est ici aussi! Venez nous rendre visite et jetez un coup d’oeil aux artéfacts!

-Alacia Michaud
Assistant de service à la clientèle bilingue